Accueil

Plus loin que loin!

Les jeunes du Petit Peuple impliqués en République Dominicaine et Haïti

Date relative: 
Mercredi, août 31, 2011 (Jour entier)

En plus d’avoir réalisé des projets de construction pour une 17e année en République Dominicaine, une équipe du Petit Peuple de Blainville, a également séjourné à Haïti pour donner un coup de main à un orphelinat.«Les membres de l’équipe qui ont séjourné à Port-de-Paix à Haïti, avaient déjà participé au fil des ans aux projets de construction en République. Cette fois, ils ont découvert un autre monde…La pauvreté et le manque de ressources sont extrêmes, et ils ont amorcé quelque chose qui aura des suites. Le projet était supervisé par les Frères de l’instruction chrétienne et les jeunes ont été accueillis à Port-de -Paix. L’orphelinat est tenu par des religieuses et les jeunes ont participé aux activités et ont offert entre autres de l’animation. Les membres de l’équipe sont plus âgés et ont décidé de poursuivre leur implication. Il faudra cependant apprendre la langue créole qui n’est si facile. Nous allons chercher quelqu’un ici qui pourra mieux nous préparer, notamment pour apprendre la langue », a expliqué Pierre Massie.En République Dominicaine, les jeunes ont construit cette année une autre maison, un toit reste à compléter pour l’an prochain. « Ça fait maintenant dix-sept ans que nos jeunes vont construire des écoles, des centres communautaires, des maisons, dans ces villages des montagnes. Il faut trouver les matériaux, réaliser les projets chaque année avec la communauté. À la fin du séjour, les jeunes sont hébergés à l’hôtel pour quelques jours, mais le luxe ne leur plait pas, ils veulent tous retourner dans la montagne », affirme le coordonnateur.Les jeunes s’impliquent toute l’année pour préparer ces stages humanitaires. « Il faut du financement, c’est en moyenne vingt-six jeunes qui partent chaque année, des commanditaires nous aident mais il faut aussi que chaque participant s’implique pour que le projet soit autonome. L’Association des gens d’affaires de Blainville nous confirme une contribution notamment par la vente de bracelets de la campagne d’achat local. C’est le principe même du Petit Peuple, développer cette autonomie, s’ouvrir sur le monde et développer ses habiletés pour être en mesure de grandir soi-même en contribuant au bien-être des communautés. Ici des jeunes s’impliquent avec les aînés, c’est le premier élément de l’intégration soit le déclencheur d’un retour aux études ou sur le marché du travail pour presque tous les participants», rappelle Pierre Massie.Autonomie et fierté, sont les objectifs du fondateur de ce mouvement pour tous ces jeunes d’ici.Source: Journal Le Courrier, 29 Août 2011