Accueil

Plus loin que loin!

Cri du cœur des bénévoles du Petit peuple

Date relative: 
Samedi, janvier 12, 2008 (Jour entier)

Que peut-on souhaiter aux usagers et bénévoles du Petit peuple pour l'année 2008 ? À écouter les bénévoles, il semble évident que l'organisme communautaire a besoin de nouvelles personnes désireuses de s'impliquer. Situé à Blainville, le Petit peuple vient en aide à des dizaines de personnes par l'entremise de jeunes en démarche d'insertion. Implanté depuis plus de 10 ans au sein de la communauté de la MRC Thérèse-De Blainville, le Petit peuple fait face à de nouvelles réalités depuis le commencement de l'année scolaire 2007. Avec le réaménagement à la Polyvalente Sainte-Thérèse à la fin de l'année scolaire 2007 (entraînant ainsi la fermeture du service d'aide alimentaire de la Soupierre), l'organisme a connu, pour la première fois de son existence, une baisse d'inscription au sein de ses activités. De l'avis des bénévoles, il est primordial pour la survie de l'organisme que de nouvelles personnes rejoignent l'équipe en place. «Les activités cet automne ont été maintenues avec moins de bénévoles que les années précédentes», précise Geneviève Morissette, coordonnatrice de l'organisme. À quoi est due cette baisse de bénévoles ? Selon les jeunes rencontrés, il est évident que la fermeture du service d'aide alimentaire de la Soupierre à la PST contribue à cette problématique. Pourquoi ? Essentiellement parce que les jeunes qui fréquentaient le service à la PST étaient des personnes ciblées par les services et la mission du Petit peuple. «Les jeunes qui venaient chercher de l'aide alimentaire venaient plus que chercher de la nourriture. Ils venaient chercher l'anonymat», indique d'une même voix les usages et bénévoles du Petit peuple.nParmi les conséquences, les bénévoles ont constaté une baisse évidente du nombre d'inscription au stage humanitaire en République Dominicaine. «Pour la première fois cette année, nous allons accepter des personnes des années précédentes», mentionne Karine Godard. Idem pour le Noël des enfants qui a été retiré de la programmation de l'organisme en 2007. «Nous évaluons à 50 % la coupure de service que nous avons subi au Petit peuple», confit Marie-Ève Amyot, bénévole de l'organisme. Unissant leur voix, les bénévoles du Petit peuple lancent un cri du cœur à tous les jeunes de la MRC Thérèse-De Blainville qui souhaitent s'impliquer pour contribuer sociale à l'épanouissement de la société. Si vous voulez aider, communiquez avec l'organisme en composant le 450 971-2250.